Tout ce que j'aime...

... et bien d'autres choses...

09 septembre 2008

Gel démaquillant nettoyant

Y a pas à tortiller. Depuis que les tensioactifs ont été mis en vente sur des sites en France (à l'étranger, j'ai pas encore osé), non seulement je me précipite à chaque nouveauté, et, en plus, je passe mon temps à faire des produits lavants de toute sorte.
Au début de l'été, j'avais fait un super gel démaquillant très très doux qui, non seulement démaquillait parfaitement, mais laissait une sensation de frais et de propreté sans aucune sensation de peau qui tiraille et qui fait mal. Seul petit bémol, il avait tendance à piquer un peu trop les yeux et j'aimais moyennement son odeur (l'hydrolat de bleuet... l'odeur... j'ai du mal!). Je pense que j'avais mis trop de tensioactifs.
Evidemment, mon petit carnet de bord à  cosméto (celui qui je trainais partout avec moi, sur lequel je notais toutes mes idées jour comme nuit -ça m'est même arrivée en pleine réunion... si, j'ai honte!- et qui m'accompagnait pas à pas dans ma cuisine pour recueillir mes recettes, les étapes, les ratages, les réussites, les impressions... bref, mon meilleur ami depuis 2 ans!) a disparu. Dommage  collatéral d'un déménagement qui s'est particulièrement mal passé!
Résultat, maintenant que l'heure est revenue de retourner devant mes chaudrons, fioles et poudres en tout genre, il faut que je me serve de ma pauvre tête pour me souvenir des mes expériences passées.
Parce que la rentrée est là et qu'il fait toujours très chaud. Alors, pas question de me passer d'un bon démaquillant. Bien sur, nous serions en plein hiver, un simple mix d'huiles végétales, suivi d'un bon pschitt d'hydrolat,  auraient largement suffit pour nettoyer mon visage le soir.  Oui, mais voila : il fait chaud. Et il n'y a rien que je déteste plus qu'avoir le visage qui poisse le soir. Alors, je VEUX un démaquillant qui démaquille, rafraichisse, nettoye et, tant qu'à faire, soit un soin par la même occasion.
J'ai bien cherché sur les divers fora sur lesquels j'interviens pour voir, si par hasard, je n'aurais pas posté ma dernière recette. Ben non! Ni en brouillon sur ce blog! Et, bien sur, rien sur la blogosphère qui me contente!
J'ai donc fait chauffer mes neurones.
J'ai voulu un démaquillant qui :

- puisse se rincer, mais pas obligatoirement, j'ai donc beaucoup réduit la part des tensioactifs à 6% : Cocobétaine et bétaine. Je voulais un soin rinçable, pas spécialement moussant.
-soit nourrissant  : HV olive et cire émulsifiante,
- et  doux  : HV jojoba et miel
- et anti age (Hé oui!!) donc, j'ai choisi une forte infusion de thé vert pour la phase aqueuse, de l'aosaine et de l'acérola dans la 3ème phase.

Et c'est ainsi que naquit le :

GEL DEMAQUILLANT NETTOYANT MIEL ET ACEROLA

Faire fondre 15 pastilles de cire émulsifiante (je voulais une texture un peu épaisse) dans 40 ml d'HV olive et 40 ml d'HV jojoba.
Pendant ce temps, laisser infuser 2 bonnes cuillerées de thé vert dans 80ml d'eau bouillie.
Laisser refroidir, puis faire fondre un quart de cuillère à café d'aosine dans l'infusion (refroidie l'infusion. La chaleur a tendance à détériorer les propriétés de l'aosine).
Procéder à l'émulsion. J'ai volontairement choisi le système E/H (eau dans huile) afin de rendre mon démaquillant pas trop "nourrissant", plus "léger" afin qu'il s'enlève facilement avec un simple coton.
Une fois l'émulsion stabilisée, ajouter 5 ml d'alpha ainsi que 3 de béta. Attention à ne pas trop mélanger. A ce niveau, la préparation a de grandes chances de se liquéfier. Pas d'inquiétude, c'est normal.
On continue avec la 3ème phase, soit : une bonne cuillère à café d'acérola ainsi que la même quantité de miel. Le miel est du miel classique. Je n'ai pas (encore) de miel hydratant.
Epaissir avec de la gomme de xanthane. On peut choisir la gomme de guar, mais je la trouve de moins bonne capacité gélifiante et elle a tendance à être filmogène, ce qui n'est pas l'effet que je recherche lorsque je me démaquille sans rincer.
Ne pas oublier de verser une bonne rasade d'EPP (une bonne cuillère à café... voire plus), la phase aqueuse étant très importante et aussi en raison de la présence de la gomme, 2 éléments qui favorisent grandement les risques de prolifération de bactéries et de microbes.
Verser dans un flacon propre et stérilisé.

Posté par Tite Emma à 17:55 - La tambouille - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    il a l'air bien ton démaquillant! ça donne quoi à l'usage? tu le reinces ou pas? j'ai fini le mien et j'aime bien rincer!

    Posté par Michoko, 24 septembre 2008 à 18:17
  • Réponse :

    Salut Michoko,
    Contente que mon produit te plaise. Merci.
    Je suis assez contente de mon démaquillant oui, bien que je le trouve un peu trop épais. J'ai (encore) trop chargé en gomme de guar. Sinon, oui, il faut le rincer sinon ça "pègue" un peu.
    Sinon, il démaquille vraiment bien et est super agréable à l'usage : les HV permettent de bien enlever le maquillage, les actifs soignent et les tensio actifs permettent un rinçage facile et efficace.
    En revanche, attention avec la gomme de guar, qui a tendance à épaissir dans les heures qui suivent la préparation. Mais, il faut quand même en mettre, au moins pour stabiliser l'émulsion et pour un usage plus agréable.
    [Salut]

    Posté par Emma, 27 septembre 2008 à 12:31
  • adidas f50 adizero leather

    Tonight I want to talk to you on a subject of deep concern to all adidas predator x and to many people in all parts of the world, the war in Vietnam. http://www.soccers-cleats.com/ PZZ

    Posté par adidas f50, 30 décembre 2011 à 03:20

Poster un commentaire