Tout ce que j'aime...

... et bien d'autres choses...

17 mai 2008

Le chantier : les déos

C'est le printemps avec un temps pratiquement estival. Et la chaleur qui va avec!
Et parce que j'aime travailler sur les odeurs, que je déteste sentir la transpiration (celle des autres et encore plus la mienne!), j'ai décidé de travailler sur les déos.

Evidemment, je n'ai pas encore de gomme, donc pour les gels, c'est mal parti. Et comme je n'ai pas tellement envie d'utiliser du gel d'aloé vera (que je réserve pour mon visage, pour ma fille et en prévision des coups de soleil), j'ai fait des déos liquides.

Après m'être penchée sur les recettes de déos (dont certaines sont plus que douteuses, je trouve... comme quoi!) de la blogosphère, et étant incapable de trancher entre vinaigre de cidre ou bicarbonate, et sachant que je ne pouvais pas conjuguer les deux (à moins de vouloir un déo façon geyser... mais ce n'était pas le but), je me suis décidée pour en faire 2 et les tester. Moi, aventurière, hein ?

Le déo vinaigre fleuri

2,5 gr de pierre d'alun rapée fondue dans 20 ml d'eau chaude.
2,5 ml de teinture de benjoin pour l'effet bactéricide et fongicide plus l'odeur
20 ml de vinaigre de cidre fleuri (vinaigre de cidre avec HE de citron, orange, lavande et bois de Ho dont je me sers généralement comme démélant après shampoing ou comme "coup d'éclat")
2,5 ml de fragance musk blanc

Très très liquide, mais ne fuit pas dans mon roll on.
Très frais à l'application. L'odeur est un peu surprenante, mais au fil des jours, elle s'affine et devient très très agréable. Je pense avoir mis un peu trop de fragance, mais, là, c'est vraiment une question de gout.

Verdict : Largement testée depuis.
Très agréable à l'application, très frais. tient bien, trop bien peut être surtout au début. L'odeur du musk était très très présente, et puis elle s'est estompée peu à peu. Plutôt efficace (aucune réflexion désagréable de la part de mon entourage, et ce n'est pas faute de passer mon temps à demander du genre : "hé hé! tu trouves que je sens la transpiration en ce moment ? hein ? tu me dis hein ? tu me dis!" Non, mais ils ont l'habitude!)
L'odeur du vinaigre est peut être un peu trop agressive à l'application mais ne reste pas.



Ma 2nd recette :

Le déo des isles (nom plus que très prétentieux!)

2 càc de poudre d'alun et 2 càc de bicarbonate de soude fondues dans 20ml d'eau chaude.
20 ml d'alcool à 70°
Un bouchon de teinture de benjoin (je dirais 2 ml)
2 càc de glycérine
1 ml de fragance pluméria
1 ml de fragance frangipanier.

Verdict : Odeur de pluméria très très forte. Faut aimer. moi, j'aime pas. Mais au fil des jours, c'est l'odeur du frangipanier qui a fini par gagner... et ça va mieux. Tiens très bien, et jusqu'au soir. Remplit très bien sa mission anti "çapueicic'estqui?". J'aime beaucoup. Et la glycérine contrebalance sans problème l'effet un peu irritant de l'alcool (en tout cas, chez moi).

Souci : j'ai conservé mes 2 déos dans des rolls on. Le premier reste pas trop compliqué à utiliser, mais l'autre (un roll on surement plus large) a coulé dès les premières heures de sa courte existence. Ajouter une pointe de couteau de gomme et bien mélanger ensuite pour une utilisation plus pratique.

Posté par Tite Emma à 11:13 - La tambouille - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    adidas f50 adizero leather

    Tonight I want to talk to you on a subject of deep concern to all adidas predator x and to many people in all parts of the world, the war in Vietnam. http://www.soccers-cleats.com/ PZZ

    Posté par adidas f50, 30 décembre 2011 à 03:20

Poster un commentaire